Martin-Duplantier

Né en 1979 à Bayonne, de nationalité française et belge, Martin Duplantier a grandi entre Bordeaux et les Etats-Unis. Il est diplômé d’HEC (2003) et de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Malaquais (2007) et a suivi le Master de l’Institut d’Urbanisme de Bordeaux (2012).

ENGAGÉ DANS UNE VISION GLOBALE DE L’ARCHITECTURE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, il mène des premières expériences en Chine, au Mexique ou au Niger, où il développe, au sein de l’association Akaras, un mode de construction en terre et sans bois.Il débute en travaillant dans des agences de renommée internationale, d’abord chez Gerkan, Marg und Partners Architekten à Berlin, puis au sein de David Chipperfield Architects à Londres où il intègre l’équipe en charge des concours internationaux.

SES COLLABORATIONS À L’ÉTRANGER, SA DOUBLE FORMATION ET L’ANCRAGE MULTIPOLAIRE DE SON AGENCE (entre Paris et Bordeaux) nourrissent une approche singulière du projet dans laquelle production et création, enjeux urbains et réponses à des défis de société sont mis en dialogue. Ils fondent également une vocation à la grande échelle. Sa pratique fait une large place à la recherche et à l’expérimentation en les encadrant par une volonté de pertinence dans les choix architecturaux comme dans le bilan financier.

De sa collaboration avec David Chipperfield est né un projet commun pour l’extension du Campus HEC de Jouy en-Josas. Ce bâtiment important a été livré début 2012. Parallèlement, Martin travaille sur d’autres projets de campus qui sont, en centre ville comme en zone péri-urbaine, des réservoirs humains et intellectuels et des lieux de maillage de la connaissance, de l’immatérielle de l’informel. Il mène actuellement la réhabilitation et construction de 16 bâtiments universitaires à Bordeaux (Opération Campus) et revisite l’architecture de la reconstruction à Pessac Arago. Martin Duplantier conduit également des projets à l’échelle du territoire : Front de mer d’Anglet, la friche de Micheville sur la frontière luxembourgeoise, et le quartier Marne à Mérignac. Désireux de continuer à explorer les problématiques de notre époque (réflexion sur les campus, sur l’intensité et la densification de la ville, sur la réhabilitation des territoires, sur la ville émergente) et d’enrichir sa pratique comme son approche, Martin mène, sur différents continents, des projets expérimentaux et innovants: lycée français de Luanda, parc national de Zhangjijie, campus typhoonproof sur l’île de Panay, logements sociaux Porte d’Italie à Paris.